café bio Segafredo
Quand on parle de BIO, on pense souvent au prix que l’on paye.
Et pourtant, il existe bien d’autres différences entre le café classique et le café issu de l’Agriculture Biologique !

Quand nous avons envie de changer ses habitudes de consommation, il est important de comprendre ce qu’on achète. C’est pourquoi nous allons tenter de vous expliquer ce qui se cache derrière ces packagings verts et ces labels de certification.

Le café biologique, c’est un café qui, de sa production à sa torréfaction, en passant par sa mise en sacs, a suivi un process particulier qui a nécessité l’attention de tous les acteurs du monde du café.
Son parcours est suivi de très près, du grain à votre tasse, ce qui assure transparence, traçabilité et pureté du produit fini.

La production du café BIO

Pour faire du café BIO, il ne suffit pas d’y coller une étiquette !
Le BIO commence dans les plantations de café, et ça ne s’improvise pas du jour au lendemain : pour être certifié BIO, le café doit être cultivé dans un sol exempt de produits chimiques de synthèse depuis plus de 5 ans.

Il est demandé aux producteurs de café un entretien particulier de leurs plantations.
Ils ne font pas appel à la culture intensive mais à la culture biologique :

  • Ainsi, on laisse les éléments naturels (ciel, vent, pluie) enrichir la terre et la végétation dense faire la régulation thermique
  • On n’utilise surtout pas de pesticides ; les cafés d’altitude par exemple, ont peu de parasitage. Pour lutter contre les parasites, les agriculteurs font appel à des techniques traditionnelles et naturelles comme l’application de chaux ou de cendre
  • Le compost est naturel : les cerises, les feuilles et les branches mortes des caféiers viennent enrichir l’humus
  • On donne un petit coup de pouce à la croissance des caféiers en élaguant, en retirant certaines pousses, on met les parcelles en repos…
  • Le café est récolté manuellement (ou « picking ») et trié avec le plus grand soin par les fermiers et confié à des coopératives pour être stockés dans des sacs en toile de jute
  • On réutilise le bois du caféier en combustible

Contrairement à la culture intensive, le rendement est amoindri, mais la récolte est plus qualitative et plus saine. C’est tout simplement une des raisons qui explique le prix plus élevé du café BIO vs. le café classique.

L’exportation du café BIO

Tout au long du process, le café BIO ne côtoie que du café… BIO, comme lui ! Que ça soit à la coopérative, pendant le tri du café, lors de sa mise en sac, ou même dans les containers qui vont voyager jusqu’au lieu de la torréfaction, le café BIO est isolé de tout autre café classique, pour assurer sa pureté.

La torréfaction du café BIO

Là encore, à son arrivée, le café BIO est stocké dans un lieu prévu exclusivement pour lui et chaque ustensile qui entrera en contact avec lui n’aura touché et ne touchera que du café BIO, y compris durant la mise en sachet avant la mise en vente, après un nettoyage qui suit un protocole précis.

Les organismes et les labels de certification BIO

logo Bio

A l’international, l’IFOAM (International Federation of Organic Agriculture Movements) se charge de fédérer le mouvement BIO à travers le monde.

Le café qui se veut BIO doit passer un certain nombre de tests, de prélèvements, de vérifications, et répondre à un cahier des charges très précis avant d’obtenir l’appellation BIO.

Si le café est bien reconnu BIO auprès de l’Agence Bio, alors il est possible d’apposer sur le paquet le label français AB et le label européen Eurofeuille.

L’aventure ne s’arrête pas là pour le café BIO ! Des contrôles annuels approfondis et inopinés sont prévus sur les lieux de production, de stockage, de transformation… ainsi que des prélèvements pour analyse. Vous pouvez donc faire confiance les yeux fermés au café BIO : il ne vous trahira pas.

Ces 2 labels sont les seuls qui relèvent des institutions européennes, alors attention au « greenwashing » de l’auto-certification, qui permet d’afficher un label prétendument BIO mais qui ne répond pas à un cahier des charges et à un contrôle officiel !

De la production à la mise en sachet, du grain à la tasse, le café BIO est un café que l’on peut tracer et pour lequel on a la certitude qu’il a été fait sans pesticides, sans OGM, sans produits chimiques, dans le plus grand respect de l’environnement et des méthodes d’agriculture naturelles.

Si c’est bien pour la nature, c’est bien pour le consommateur !

En grains, en dosettes ou moulu, retrouvez le meilleur du café italien BIO sur www.thecapsfactory.be

Partager

2 Commentaires

  1. novembre 26, 2020 at 9:02
    Jacques

    C’est vraiment très bien ce processus de culture véritablement « bio ».
    J’y adhère totalement.
    Cependant, pour un amateur de café, cela ne signifie pas grand chose en terme gustatif.
    Or, un amateur de café choisi un (ou des) café(s) comme un amateur de vins choisi son (ou ses) vin(s).
    Sans parler du traitement qui bien (trop) souvent torréfie le café comme du charbon en perdant beaucoup d’arômes.
    Et là, je crois qu’il y a encore du travail.
    Le « bios » ne fait tout.
    Bien cordialement,
    Jacques Stroobant

    • décembre 28, 2020 at 10:09
      Vanessa

      Nous vous invitons à déguster nos cafés italiens Segafredo ou San Marco.
      Le goût y est tout autant que le respect de l’envirronnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

go top